Space Fridge de Lausanne - Rogue Trader Sandbox

Journal de bord (résumé de la première partie)

Nous sommes arrivés à Castel, où tous ont vaqué à leurs diverses occupations.
Le Seigneur-Capitaine est parti de son côté avec une petite escorte rencontrer le syndicat des dockers de Castel, ainsi que les autorités du spatioport de la station orbitale. De son côté, le Maitre du Vide Ilyas Haxtes s’est rendu seul au Pari du Vide, afin d’y rencontrer les futurs nouveaux officiers de bord.
Les rapports de compte indiquent qu’ils ont fait quelques acquisitions de faibles envergures, du matériel de qualité moyenne, en quantité standard. Rien de bien extraordinaire en somme, à part une mécadentrite utilitaire pour le nouvel Explorator du Méchanicus, un certain Gunjire.
Les nouveaux officiers ont également effectué une visite du vaisseau. Durant cette visite, un incident s’est produit: l’Esprit de la Machine s’est emballé, allumant les réacteurs plasma, rompant et tordant les pontons d’amarrage pressurisés de la station de Castel, et abîmant par la même occasion les joints de pressurisation de nos portes. Dans l’accident, env. 500 personnes ont perdu la vie, selon les informations du syndicat des dockers.
Le Seigneur-Capitaine a directement accepté la responsabilité de l’incident, ordonnant que 500 membres de l’équipage du Silverstar’s Wolf soient débarqués pour compenser la perte. De son côté, le Sénéchal Sigismund Rottenbaum a donné l’ordre de recruter 500 nouveaux matelots de pont. L’effectif n’a donc pas bougé.

Après 3 jours passés à Castel, le vaisseau a appareillé. Les réacteurs Warp et les capacités impressionnantes du nouveau Navigator, un membre de la famille Vor’cle nommé Malakaï, nous ont permis d’atteindre un système en 6 heures au lieu des 48 initialement prévues. (Voir rapport “Ratus Primus”). Lors de la phase d’approche d’un des corps célestes du système, l’Explorator a détecté la présence d’un vaisseau embusqué dans un champ d’astéroïdes. Identifié par la Navigator comme étant un vaisseau Rak’Gol, l’alarme générale a été déclenchée et le combat a été engagé. Le Silverstar’s Wolf est sorti victorieux de l’affrontement, seulement légèrement touché au blindage, mais sans aucun dégât structurel notable. Le Silverstar’s Wolf s’est ensuite placé sous l’épave du vaisseau pour s’assurer qu’aucun autre vaisseau Rak’Gol ne venait en renfort, et qu’aucun de ces vils Xénos ne s’échappe avec une navette quelconque. Une fois rassurés, nous sommes partis vers le premier corps céleste croisé, un astéroïde apparemment utilisé par une race de xénos originaires du système.

Les officiers de bord sont descendus sur un astéroïde de la Zone Extérieure, afin d’enquêter sur la nature des xénos ayant construit les installations spatiales qui s’y trouvaient.

Leur rapport d’investigation fait état d’une race xénos inconnue, ressemblant à des rats bipèdes, arrivés à un stade d’évolution suffisamment élevé pour maitriser le voyage intra-systémique, mais pas au-delà. La station découverte semblait servir de base de recherche pour chercher à entrer en contact avec d’autres habitants des systèmes proches. Les Rak’Gols ont probablement du capter le signal et remonter jusqu’à la source, rasant la civilisation à l’instant-même où nous étions sur place. Aucun survivant dans la station, le courant avait été coupé. L’Explorator a remis le courant en route, et une communication a été établie avec les hommes-rats. La Missionnaire a réussi à se faire comprendre et à comprendre leur langue peu évoluée: selon les informations des xénos, les Rak’Gols sont arrivés avec 5 vaisseaux. Un a été abattus par nos soins, les 4 autres s’en sont pris à la planète-mère des hommes-rats. Ces derniers nous ont demandé de l’aide, mais le rapport des forces en présence étant plus que manifestement en notre défaveur, décision fut prise de laisser les rats à leur funeste destin et de laisser les Rak’Gols festoyer.

Le Silverstar’s Wolf est donc reparti. Après un nouveau saut Warp remarquablement exécuté, nous avons découvert un système dominé par une énorme Géante Rouge. Le reste du système était presque vide (Voir rapport “G-19-3”). Sans trop pénétrer dans le système, nous avons fait demi-tour et sommes repartis pour un saut Warp. Là encore, le Navigator fit parfaitement son office, et nous avons découvert un amas de systèmes, composé de 4 systèmes (Voir rapport “Amas G-18”).

Le système Alpha semblant sur le point de s’effondrer, nous nous sommes approchés du système Bêta.
Lors de notre approche du système Bêta, une communication entrante est arrivée sur le pont: une des planètes nous demandait selon les codes de communication impériaux de nous identifier. Présentant notre identité, nous avons demandé qu’ils s’identifient en retour. Il s’agit d’une planète du système Oméga, respectivement “Oméga-4”, qui selon leurs dires, a été absorbée par une manifestation Warp il y a un siècle. Oméga-4 présente un spatioport simple, de faible envergure, auquel nous nous sommes appontés. Le Seigneur-Capitaine et les autres Libres-Marchands sont descendus afin d’avoir une entrevue prolongée quant à l’avenir de la planète. Une partie des hommes a obtenu une permission de débarquer, notamment ceux ayant particulièrement servi durant l’affrontement contre le vaisseau Rak’Gol.

Données actualisées:

Date d’arrivée à Castel: 7-10-816.M41
Date du départ de Castel: 10-10-816.M41
Temps total de vol sans ravitaillement conséquent: 10 semaines, 1 jours et 12h
Date actuelle: Données temporelles stables inconnues.

Comments

SF_Ookami

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.